Baudouin Duchange – Chroniques

par PRENDS TA DOSE

DÉGAINE

Je résume souvent Prends Ta Dose au créneau “20h-23h”. C’est l’horaire des amants et des passionnés ; des fugues intellectuelles et des débuts de soirées. Ce sont les heures que je préfère ! Pourtant, l’âge venant, je me rends compte que c’est aussi le moment où la fougue s’accomplit dans la fidélité. Journellement : écrire, relire, rechercher des nouveaux rédacteurs, communiquer, préparer le futur, l’imaginer, débattre avec l’équipe. Chaque verbe de cette liste anxiogène est nécessaire. Ce sont avec des pierres de taille qu’on construit une cathédrale, et avec des syntagmes d’action que s’échafaude quotidiennement Prends Ta Dose !  

Mes chroniques retracent souvent mes dernières interrogations ; le type de questionnements existentiels qui nous traversent en fixant le mur un dimanche après-midi lors d’une sévère gueule de bois. Influences quotidiennes : j’aime boire des pintes de pisse pas chères, écouter Jul en regardant l’herbe verte de la campagne et parler lorsque personne ne souhaite écouter.

 

HISTORIQUE

Prends Ta Dose, ex BSF Magazine, est né dans ma tête alors le projet était encore à l’état de skyblog de voyage. Régulariser les fréquences de publication, soustraire une philosophie générale à des propos originaux, diffuser une esthétique, donner une personnalité. C’est ainsi qu’en 2019-2020, du Morvan à Jakarta, entre 14h et 17h pour cause de décalage horaire, Rom1 et Baudou1 ont progressivement construit ce qui allait devenir le plus grand webmagazine depuis Gutenberg !

Prends Ta Dose c’est

  • Un blog : livre ouvert d’une génération en manque d’expression. Les réseaux-sociaux ne sont pas des lieux de discussion mais des monologues anxieux et auto-centrés. Mon rêve serait de réunir sur notre blog tous les bavards, les tricoteurs de réflexion floquée de second degré, les obsessionnels-névrosés de sujets dépassés ou précurseurs. Créer une sorte de PMU en ligne pour refaire le monde à base de philosophie de comptoir. Une source d’ivresse et d’inspiration.
  • Une capsule : Un numéro ponctuel conçu collaborativement. Après des mois à écrire, apprendre, chercher des rédacteurs, relire, publier, communiquer, nous étions rodés. Même le succès des 3000 lecteurs mensuels avait durci nos coeurs passionnés ! Rubempré 2.0, il a fallu innover. Retour aux néons fluos des années 80, aux bouffées délirantes d’une littérature vibrante. Une perfusion intellectuelle pour s’immerger dans les affres et les sommets du monde actuel.

 

“J’ai seul la clef de cette parade sauvage”, mais ensemble nous arriverons peut-être à nous en passer en défonçant la porte. Au plaisir d’échanger !

Baudouin
[email protected]

Edmond Moralis